2012 Pierre Proust

dimanche 12 avril 2020
par  pierre Levi-Topal

Pierre Proust (1923 – 2012)
.
JPEGPierre nous a quittés dans sa 90 e année. D’origine orléanaise fils comme beaucoup d’entre nous d’hommes de la terre : son père était horticulteur. Ce souvenir nous a valu une très belle page dans l’Arch’échos n°9
De ses parents très catholiques, naquirent 3 enfants, deux se consacrèrent à Dieu tandis que Pierre devenait comptable.
Catholique pratiquant et convaincu, il aimait animer la messe de 9h30 le dimanche et chanter les prières en latin, il participait activement à nombre de services de la paroisse. Par la suite, avec l’âge, il se contentait de lire les épîtres.
Quand nous nous rencontrions chez lui, nous évoquions des textes
religieux, recherchions des références dans les piles de livres et de revues qui encombraient la table-bureau et les chaises du pourtour. A chaque nouveau livre qu’il achetait ou que je lui
apportais il jubilait.
Un de ses livres de chevet était les sermons de Bossuet et il a exprimé son regret dans l’Arch’echos n° 12 de n’avoir jamais eu la certitude que celui-ci était venu à Chaville.
Il avait écrit aussi un article sur le chêne de la Vierge dans l’Arch’échos n° 13 et apporté des éléments importants sur le Bienheureux Le Prévost pendant son séjour au Château St Paul.
Après avoir jeté un regard sur les comptes de l’Arche, nous parlions de sa passion de collectionneur tous azimuts (journaux chavillois, cartes postales, timbres,...) C’était le moment de détente, nous allions alors dans sa cuisine, boire un café et manger quelques grappes de raisin de sa vigne.
Pierre s’intéressait beaucoup à Chaville c’est pour cela qu’il est devenu maire adjoint, Marcel Houlier ayant dû insister pour qu’il accepte d’y être. Actif, il prenait sa tâche très à cœur et répondait toujours présent aux sollicitations des uns et des autres.
Lors des présentations de stands marchands ou culturels dans les rues de Chaville, il les parcourait, cigarette au bec (il fumait beaucoup avant son opération cardiaque), avec un mot sympathique ou une petite histoire ancienne sur la commune pour ceux qui tenaient ces stands ou ceux qu’il y croisait.
Membre fondateur de l’ARCHE, en août 1984, il ne voulait occuper que le poste de trésorier. Il le restera jusqu’à la fin.
Il était toujours disponible pour aider dans nos commissions, lors des expositions annuelles, ou pour faire les permanences quand c’était nécessaire.
Le départ de son épouse fut une étape très dure pour lui et le temps n’avait pas amoindri sa tristesse, il disait ainsi à un ami qui venait de perdre aussi sa femme : "tu verras cette absence te semblera de plus en plus pesante". Heureusement sa famille l’entourait de son affection et sa sœur toujours présente se faisait tendrement houspiller lorsqu’elle essayait de le faire se reposer.
L’Arche a perdu plus que l’un de ses anciens, elle a perdu un grand connaisseur de l’histoire de Chaville, un Ami et moi j’ai perdu un grand frère.

Pierre Levi-Topal

Président de l’ARCHE


Navigation